notre terre


Un concerné n'est pas forcément un imbécile en état de siège pas plus qu'un concubin n'est obligatoirement un abruti de nationalité cubaine.      Pierre DAC


       NON au PEAGE                       NON aux BOUCHONS                 NON au GCO


Le désengorgement de Strasbourg n'est pas l'enjeu ni l'objectif du GCO (rapport de la commission d'enquête publique)
Pour être clair: Même avec le GCO, les bouchons continueront

ce site n'évolue plus depuis 2017


Déjà plus de dix années de perdues pour Aménager l'A35
OU EN SOMMES NOUS?        quelques points de vue
        ++ Le site Facebook ++ LeFilm ++ le site officiel



Vous êtes ici -> MotionVendenheim2
PagePrincipale :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-34-201-121-213.compute-1.amazonaws.com

<< la motion initiale du conseil municipal VendenHeim les pages du bulletin municipal de Mars 2007 et décembre 2006 >>



Motion complémentaire adoptée par le Conseil Municipal de VENDENHEIM


· Comme suite à la motion de refus du GCO qu’il avait adoptée à l’unanimité le 4 avril 2005, (voir MotionVendenheim)
· Compte tenu des évolutions du dossier intervenues depuis lors,
· Après avoir pris connaissance du rapport de la commission d’enquête publique aboutissant à un avis favorable au projet assorti d’un certain nombre de réserves,

le Conseil Municipal de Vendenheim se prononce en faveur de l’adoption de la présente motion de refus complémentaire.


1) Considérant qu’une des conclusions de l’enquête publique est que «le désengorgement de Strasbourg n’était ni l’enjeu, ni l’objectif du GCO»
2) Considérant que la Direction régionale de l’Equipement elle-même, maître d’ouvrage du GCO, reconnaît que «le GCO ne délestera que 4,6% du trafic», minuscule ballon d’oxygène qu’il faudra ensuite stabiliser par d’autres mesures : restriction sur l’A35 ou extensions du tramway
3) Considérant de plus que le dossier soumis à enquête précise que le GCO entraînera un flux de trafic supplémentaire sur l’entrée ouest de Strasbourg (A351 déjà saturée !)
4) Considérant que la commission d'enquête publique elle même précise quelles sont les solutions véritablement efficaces, nous citons : « Ce projet n'a pas vocation à absorber la majeure partie des déplacements domicile - travail, ni les déplacements radiaux sur Strasbourg qui relèvent de l'utilisation des TER, du tramway et des transports en commun routiers .... Il est donc nécessaire de développer les programmes de transport en commun en cours et d'être imaginatifs quant à de nouveaux projets. »
5) Considérant d’ailleurs que le point «Soulager l’A35» est passé en 5e position des «Enjeux» du GCO présentés sur le site du projet (http://www.gco-strasbourg.org), (alors qu’il était en 1ère position sur ce même site jusqu’à l’année 2006 !)
6) Considérant que sur les 3 325 interventions autour du dossier d’enquête publique, seuls 16,18% se sont avérés pro-GCO, et ce, à 60% afin de désengorger Strasbourg et l’A35, ce qui au dire même des conseillers rapporteurs n’est plus ni l’enjeu, ni l’objectif du projet
7) Considérant que le GCO n’est pas sur le trajet naturel des PL internationaux, excepté de ceux dont l’Alsace veut limiter le transit («amendement BUR» pour les PL tentant d’échapper à la taxe allemande)
8) Considérant de surcroît que le GCO sera payant et faussement gratuit pour le contribuable à cause de la subvention dite d’équilibre :
9) Considérant en effet que, le Conseil Régional d'Alsace, le Conseil Général du Bas-Rhin et la Communauté Urbaine de Strasbourg ont fait part de leur intention de participer financièrement au projet au côté de État (Le Moniteur du 9 février 2007), Pourtant, alors que pendant (et surtout avant) l'enquête publique il était proclamé que, même s'il ne devait pas servir à grand chose, l'avantage du GCO était qu'il ne coûtera rien au contribuable …
10) Considérant que les communes auxquelles on a fait croire que le GCO les délestera du trafic se rendront compte après-coup qu’elles se sont fourvoyées
11) Considérant que les camions locaux ont souvent à faire dans l’agglomération strasbourgeoise et qu’ils continueront donc à emprunter l’A35
12) Considérant qu’une des solutions avancées par TTK pourrait être la séparation des flux sur l’A35, solution qui en plus, fournirait du travail aux entreprises locales de BTP
13) Considérant que d'autres alternatives précisées par l'étude TTK existent, mais qu’elles n'ont jamais fait l'objet de la moindre étude d'impact
14) Considérant les nuisances (bruit, pollution, impact paysager, destruction d’espèces animales, consommation de terres agricoles) induites par le GCO, nuisances reconnues par l’enquête publique
15) Considérant que malgré toutes ces évidences, l’enquête publique a conclu le 12 janvier 2007 à un avis favorable assorti de quatre réserves et plusieurs recommandations
16) Considérant que le GCO entre en complète contradiction avec les enjeux climatiques, énergétiques et de santé publique actuels (conclusions du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, 29 janvier au 1 février 2007 à Paris)
17) Considérant que depuis le début, on refuse d’écouter la voix de ceux qui se dressent contre ce projet, arguments forts en main, et qu’on s’entête à mentir aux indécis ou à ceux qui n’en peuvent plus de subir quotidiennement l’engorgement de Strasbourg et de l’A35
18) Considérant également que depuis le début, les dés sont pipés, et que les enjeux financiers et politiques l’emportent sur les souhaits et désirs des citoyens alsaciens


Nous, Conseil Municipal de Vendenheim,
1) Comprenons de moins en moins l’intérêt de réaliser le GCO et réitérons notre refus de ce projet
2) Demandons à l’Etat, face aux nombreuses incohérences du dossier, de ne pas déclarer l’utilité publique de cette autoroute
3) Demandons que priorité absolue soit faite aux solutions alternatives
4) Demandons un aménagement de l’A35 par séparation des flux Nord/Sud et des flux Est/Ouest (tel que présenté par le bureau d’études TTK)
5) Demandons de faire évaluer les solutions alternatives mentionnées dans l’étude TTK et dans le rapport de la commission d’enquête publique; nous estimons qu’un projet qui bénéficie de toutes les attentions pour prouver son soi disant intérêt ne doit pas craindre d’être mis en concurrence avec d'autres projets
6) Demandons dès lors un moratoire sur le GCO pour permettre ce comparatif objectif entre projets dans le cadre d’un véritable débat démocratique.


voir aussi la motion de Duttlenheim
Ce site est beaucoup plus agréable à lire avec une résolution d'écran de 1280 pixels de large et le navigateur libre FIREFOX

>Passez à Firefox! title= le navigateur alternatif à Internet Explorer

plus performant, plus sûr, plus ...
Savez-vous qu'en cliquant avec la molette de votre souris sur un lien Internet vous ouvrez un nouvel onglet? Pratique pour passer alternativement d'une table des matières aux chapitres?