notre terre


Un concerné n'est pas forcément un imbécile en état de siège pas plus qu'un concubin n'est obligatoirement un abruti de nationalité cubaine.      Pierre DAC


       NON au PEAGE                       NON aux BOUCHONS                 NON au GCO


Le désengorgement de Strasbourg n'est pas l'enjeu ni l'objectif du GCO (rapport de la commission d'enquête publique)
Pour être clair: Même avec le GCO, les bouchons continueront

ce site n'évolue plus depuis 2017


Déjà plus de dix années de perdues pour Aménager l'A35
OU EN SOMMES NOUS?        quelques points de vue
        ++ Le site Facebook ++ LeFilm ++ le site officiel



Vous êtes ici -> ReQualificationA35
PagePrincipale :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-34-201-121-213.compute-1.amazonaws.com
<< La route du Rhin sera plus chargée que le GCO GCo ScoTeRS >>


REQUALIFICATION URBAINE DE L’A35

On ne trouve que peu d’informations sur le sujet, à croire que le GCO sera la panacée universelle et réglera d’un coup de baguette magique le problème des flux domicile-travail vers Strasbourg sans oublier les flux de transit vers l'Allemagne et le port du Rhin.
!!
gouverner c’est prévoir !


Dans le document mis à la disposition du public par la DRE (Annexe4_MemoireReponse4_annexes.pdf pages 19 à 25) on trouve quelques pages d’une étude de l’ADEUS (Agence de Développement et d'Urbanisme de l'Agglomération Strasbourgeoise). On ne peut pas écrire, au vu de ce document que les réflexions soient très avancées !

La première esquisse préconise une interruption nette de l’autoroute remplacée par un maillage de boulevards qui desservent un grand parc urbain. Deux échangeurs assurent la transition entre les systèmes autoroutier et routier, l’un à la hauteur de la place de Haguenau, l’autre à l’intersection avec la voie de contournement Sud.

requalification A35

La seconde esquisse propose une recomposition urbaine et paysagère autour d’une autoroute maintenue en hauteur et dont les échangeurs sont tous réduits

requalification A35

L’esquisse 3 propose le maintien de la continuité de voirie sous forme d’un périphérique urbain. Les échangeurs sont limités à trois : le premier à la hauteur de la place de Haguenau, le second à l’intersection de l’A351 et le troisième à l’intersection de la voie express de contournement sud 1

requalification A35
  • Note 1:
    vous voyez que c’est l'esquisse la plus élaborée ! les deux autres étant là pour montrer que toutes les solutions ont été étudiées. Notez aussi les mentions avenue 350 et 351.
.

Cette esquisse a été reprise dans le rapport TTK

requalification A35

Conclusions de l’ADEUS


Cette première réflexion collective sur le devenir de l’autoroute A35 a permis de confirmer les atouts du site et les enjeux liés à sa requalification. Les enjeux d’agglomération tiennent principalement
  • dans la remarquable centralité du site2,
  • dans son exceptionnelle desserte à terme et
  • dans la considérable superficie des terrains développables
Les nombreux enjeux et conditions d’aménagement ont été identifiés :
  • enjeux de la cohésion territoriale et des déplacements,
  • enjeux économique, paysager, environnemental, patrimonial,...

Plusieurs conditions d’aménagement ont été mises en lumière :
  • la réduction de l’emprise des voiries,
  • le maillage du territoire transversalement,
  • la préservation de la continuité de la Coulée Verte d’Agglomération,
  • la valorisation des remparts,
  • la maîtrise des nuisances sonores,...
Ce premier travail donne matière à débat et à confrontation de projets sur l’avenir de ce territoire. Il met en évidence à la fois la complexité du site et la complexité de la problématique. Le niveau considérable des enjeux confère au territoire de l’A35 une dimension stratégique qui incite à considérer sa requalification au-delà des opportunités offertes par la réalisation du Grand Contournement Ouest.

  • Note 2: Il faut préciser que cette centralité géographique n’est pas une centralité urbaine, que l’emprise se fait à la jointure du vieux Strasbourg et des villages attenants devenus quartiers d’où la « considérable » superficie du terrain disponible.
.


Mes commentaires
1 étude trop limitée
Les esquisses ne prennent pas en compte
  • l’Espace Européen d’Entreprise de Schiltigheim dont l’accès à l’A35 est, aux heures de pointe, une contribution importante de l’embouteillage du « pont de chemin de fer » (cisaillement des flux vers le sud et vers Strasbourg);
  • le trafic important de la Route du Rhin N4 vers le port du Rhin et Kehl estimé à 44000 véhicules/jour dont 6000 PL (voir la page RouteduRhin)
  • la desserte du Zenith, ...

2 étude privilégiant Strasbourg au détriment de son entourage (qui contribue à sa prospérité !)
Strasbourg n'est ni l'Alsace, ni même la CUS. Certes il faut valoriser la ville, valoriser sa desserte mais pas saccager le Kochersberg pour un profit quasi-nul car, à l'évidence, le flux de transit (international ou bas-rhinois) ne pèse que d'un faible poids dans les trafics vers et venant de Strasbourg, ou traversant Strasbourg vers le port du Rhin ou l’Allemagne via Kehl ! Trafics qui n’emprunteront jamais un GCO (s’il existe).
Il est urgent de se prononcer sur le devenir de l'A35 prolongation voulue (par les politiques) de l’A4.

3 la solution 4
En fait, lors du débat préalable, l'option 4, qui prévoyait l'élargissement sur place de la rocade ouest de Strasbourg nécessitait un tunnel de près de 6km sous le tronçon le plus urbain.( Notice -pièce C - pages 16 et 24) d'où le choix, sur des critères financiers, du tracé prévu.

voir la solution de Bâle

Bâle a utilisé au mieux l'éco-taxe suisse

VALORISONS L'EXISTANT AVANT DE CONSTRUIRE UNE NOUVELLE AUTOROUTE!

Ce site est beaucoup plus agréable à lire avec une résolution d'écran de 1280 pixels de large et le navigateur libre FIREFOX

>Passez à Firefox! title= le navigateur alternatif à Internet Explorer

plus performant, plus sûr, plus ...
Savez-vous qu'en cliquant avec la molette de votre souris sur un lien Internet vous ouvrez un nouvel onglet? Pratique pour passer alternativement d'une table des matières aux chapitres?